Politique, 18/05/2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

” Travailler pour retrouver sa dignité !”

Ce jeudi 19 mai 2016, c’est la 7ème journée de mobilisation contre la ” Loi Travail”, une manifestation de plus contre cette loi décriée, de part et d’autre de l’échiquier politique, jusqu’à l’utilisation du 49-3. De son coté, le PCF fait ses propositions pour l’emploi et le fait savoir (Alexandre Basquin, Fabien Roussel et Jean-Claude Dulieu).

Au siège lillois du PCF, Fabien Roussel, secrétaire fédéral du PCF pour le Nord, a présenté la campagne de communication sur les thématiques de l'emploi et du transport scolaire notamment. Pour cette information, Jean-Claude Dulieu, Conseiller départemental et Alexandre Basquin, maire d'Avesnes-lez-Aubert étaient présents au siège départemental, rue Inkermann, à Lille.

Loi Travail...

Ce n'est pas l'objet principal de cette conférence de presse mais l'actualité prend le dessus… " nous soutenons ces manifestations pour le retrait de la loi Travail. L'article qui nous inquiète au plus haut point est l'inversion des normes dans le droit du travail. On va installer une nouvelle hiérarchie mettant en concurrence les accords d'entreprises !", explique Fabien Roussel. Clairement, l'effet induit, et redouté par le PCF, devrait s'abattre sur les PME. Cette nouvelle donne ne va pas trop bouleverser les PMI, les grands comptes, mais plutôt les sous-traitants car là " une concurrence sociale est possible entre des entreprises face à un marché !"

… et le 49-3 !

Que dire de cet imbroglio politique afin de faire passer cette réforme du code du travail ! Tout a été dit mais le déficit de deux voix pour faire avorter cette motion de censure à une résonance particulière dans le Hainaut. En effet, Anne-Lise Dufour a refusé de donner sa voix pour ne pas laisser au F.N un boulevard. Argumentation crédible, dans la mouvance de Martine Aubry sauf que quelques jours plus tard, la maire de Lille fustige l'utilisation du 49-3. " Je regrette ce double discours. Voilà pourquoi les Français se détournent de la politique. Il faut faire coïncider les actes aux discours ", ajoute Fabien Roussel surtout quand le propos intervient après ce choix crucial ! Et oui, la politique est l'espace temps où il faut avaler des couleuvres en local pour satisfaire une posture nationale !

" Zéro chômage...

Tel est le slogan de cette première communication car le constat est clair, les gouvernements de droite et de gauche n'ont pas su enrayer cette inexorable descente aux enfers.

Déjà 8 ans que la crise s'est déclarée avec près de 6 millions de français sans un emploi dont 650 000 dans la région Hauts de France. Elle n'en finit plus d'atterrir avec des dossiers industriels catastrophiques comme nous le connaissons pour Vallourec sur le Valenciennois. " L'Etat investit 500 millions d'euros pour délocaliser Vallourec avec 800 emplois supprimés. On va construire des tubes en Chine pour les faire revenir sur le Nord, c'est moins cher, on marche sur la tête ", commente Fabien Roussel. " Ils ont basé leur choix de production sur le tout pétrole au lieu d'une diversification comme c'était le cas avant ", précise Jean-Claude Dulieu " et ils veulent réduire la masse salariale avant 2018, date de la reprise annoncée ", ajoute le secrétaire du PCF  nordiste.

 ... pour une société du partage "

Un emploi pour tous " c'est possible comme dans l'automobile. Dans cette filière, il faut organiser des bureaux de recrutement pour des emplois en CDI et pas seulement de l'intérim", poursuit-il.

 " Travailler pour retrouver sa dignité "…le choix de cette communication tourne le dos à d'autres ténors, comme Jean-Luc Mélanchon, déjà en campagne présidentielle. " Nous sommes plus sur l'urgence sociale. Notre priorité est l'emploi dans notre région ", explique Fabien Roussel.

D'un point de vue stratégique, le concept est tracé comme une autoroute " il faut que le pouvoir politique reprenne le pouvoir sur la finance", poursuit-il… et de plus " avec un accès aux crédits bancaires ! Pourtant, l'argent existe, le déficit public est de 73 milliards d'euros et l'évasion fiscale est au même niveau…", ajoute-t-il.

Toutefois, la réduction des coûts n'est pas un tabou " nous sommes pour une politique du possible et pas du renoncement ", déclare Jean-Claude Dulieu. Dans cette optique, la fixation d'une productivité en France ne doit pas être synonyme d'un surcoût de production et la question de la BPI se pose cruellement. Pourtant, à l'affichage, elle multiplie sa communication pour mettre en lumière son action structurante pour l'emploi mais ce n'est pas un avis partagé. " Sur Avesnes-lez-Aubert, nous avons une entreprise de cartonnage, avec une cinquantaine de salariés, elle est en règlement judiciaire. La BPI ne veut absolument pas intervenir avant qu'elle ne soit sortie de cette procédure ", indique Alexandre Basquin. En résumé, si au cours d'une promenade, le long de l'Escaut, vous voyez une personne se noyer, surtout regardez s'il n'existe pas un panneau " Interdiction de nager " avant de sauter à l'eau pour sauver le dit citoyen… On mourra tous en bonne santé !

Cette attitude est presque philosophique ! A quel moment l'Etat, à travers un outil comme la BPI, doit-il intervenir ? Est-ce pour permettre aux entreprises innovantes ou de l'économie classique, saines financièrement etc., de monter d'un cran et embaucher ? Mais ne doit-il pas, aussi, tendre la main aux chefs d'entreprises qui se battent pour sauver leur PME, au quotidien, du gouffre ! Tel est le positionnement du curseur encore mal défini par la BPI " et parfois, elle demande carrément la fermeture de l'entreprise ", ajoute Fabien Roussel.



BPI régionale

Dans une logique de proximité, le PCF du Nord est venu à la rencontre du nouveau président de la région des Hauts de France, Xavier Bertrand. " Nous avons proposé la mise en oeuvre d'une Banque d'Investissement Régionale. Nous avons besoin d'investissement avec des taux d'accès aux crédits historiquement bas. J'ai obtenu qu'une plénière du Conseil régional soit consacrée à l'avenir de l'industrie et des filières !" indique Fabien Roussel. " Quand vous constatez qu'entre 70 et 75 % de l'investissement public est réalisé via les collectivités locales et territoriales…Si on n'investit pas maintenant avec des taux d'emprunts jamais vus, on ne le fera plus jamais ", précise Jean-Claude Dulieu. Sur ce sujet, une fenêtre de tir se profile avec la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations).

Les transports scolaires

Autre dossier sur le grill, la gratuité du transport des collégiens… " car en France, l'école est gratuite comme devrait être le transport collectif pour s'y rendre ", indique Jean-Claude Dulieu très engagé sur cette thématique. Des pétitions sont lancées sur tous les territoires pour faire fléchir le Conseil départemental. " A cette heure, le Conseil régional est revenu sur sa décision de ne plus financer le transport des lycéens. Par contre, il n'y a pas encore de décision sur la gratuité du transport pour les collégiens ", ajoute l'élu de Valenciennes, Jean-Claude Dulieu.

Le bras de fer est lancé car "les familles vont mesurer les dégâts de la politique du Conseil départemental à la rentrée de septembre " , indique Fabien Roussel, Transport des collégiens, suppression des mesures sociales voire nouvelle orientation comme les 70 € par famille boursière. " On demande au principal de collège de choisir qui va bénéficier de cette aide financière… " ajoute le secrétaire du PCF/Nord !

Nul doute que ce sujet va monter en puissance en fin d'année au moment où la loi NoTRE demandera au Conseil régional de choisir la compétence transport en direct ou pas. " D'ici là, pour les 4 mois de septembre à décembre, c'est une infime partie du budget d'une AOM (Autorité Organisatrice de Mobilité)", conclut Jean-Claude Dulieu.

Pétition en ligne sur www.nord.pcf.fr

L'évasion fiscale

Comme pour expliquer que tout est possible, le sujet de l'évasion fiscale est le miroir d'une politique mondiale incitative à l'errance des capitaux financiers échappant à toutes les fiscalités. On s'insurge contre la possibilité de créer des apatrides mais pour les milliards apatrides  évanouis…beaucoup moins !

Eric Bocquet est le spécialiste du sujet et une conférence a lieu le 16 juin 2016, à 18H30 à la salle des Fêtes d'Anzin, sur le thème " Scandale de l'évasion fiscale " !

Peu avant, une renconrtre-débat sur le thème du " Zéro chômage-pour une société de partage " se déroulera le jeudi 09 juin à 18H30 avec la participation de Bernard Stiegler et Fabien Roussel (Espace Marx/6 Bis rue Roger Salengro-Lille Hellemmes).

Enfin, une conférence sur l'écologie se tiendra le 13 juin, salle Pierre Richard, à Valenciennes.

Daniel Carlier













 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.