Portrait, Religion, 28/05/2013

Zoom sur les Maîtres Verriers de l'église St-Martin

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Lumière sur les vitraux de l’’église Saint-Martin

Initiée en 2004, la restauration de l’église Saint-Martin de Saint-Amand-les-Eaux porte sur la réfection des façades, du toit et de la charpente de l’édifice, mais également sur la « re création » de ses 39 vitraux. Un travail exemplaire confié au maître verrier nordiste Luc-Benoît Brouard, passeur de lumière des temps modernes.

Quelque peu éclipsée par le chantier de restauration de la Tour abbatiale, dont on vient de célébrer l’achèvement tout au long de l’année 2012, la rénovation de l’église Saint-Martin a pourtant démarré en même temps ou presque, courant 2004. Et elle est loin d’être achevée puisque se posera ensuite la question de sa restauration intérieure. En attendant, cette église édifiée au XVIIIe siècle – l’une des plus vastes du diocèse et un véritable chef d’œuvre architectural au regard, notamment, des richesses qu’elle abritait : autels, boiseries, statues et toiles de maîtres – a aujourd’hui droit à sa part de lumière… 

A l’exception du vitrail de la nef centrale, offert en 2009 par Monseigneur Höhner, prêtre de la paroisse Saint-Amand de Rheinkassel en Allemagne, les 38 autres verrières de l’église Saint-Martin sont l’œuvre du maître verrier ronchinois Luc-Benoît Brouard. Artiste de renommée internationale, il a signé les verrières du Palais des Doges à Venise, du musée d’art moderne de Chicago et du Palais royal de Rabat. A l’échelle de la région, il a participé à la renaissance des plus prestigieux monuments du Nord-Pas-de-Calais : Notre-Dame de la Treille à Lille, La Piscine de Roubaix, le musée Matisse au Cateau-Cambrésis, etc. 

Au Moyen-Âge, les maîtres verriers étaient appelés « passeurs de lumière ». Luc-Benoît Brouard s’apparente également un passeur d’art, d’histoire et de savoir-faire. Il ouvre ainsi régulièrement son atelier à des apprentis en insertion. Et n’aime rien tant que faire partager sa passion aux jeunes générations. A l’image des enfants de l’école d’art de Saint-Amand-les-Eaux qui, une année durant, ont ainsi bénéficié d’une initiation à l’art du vitrail. Jusqu’à réaliser des maquettes dont Luc-Benoît Brouard a accepter de s’inspirer pour la réalisation des vitraux de la nef haute. 

Si la Ville a financé les 24 premiers vitraux, les 14 verrières de la nef basse font aujourd’hui l’objet d’un appel au mécénat. Inspirées des grandes fêtes de la liturgie catholique, ces vastes baies non figuratives contemporaines représentent en effet un investissement de 25 000 € l’une. Parmi les mécènes en puissance figure l’association des Amis de l’église Saint-Martin de Saint-Amand-les-Eaux qui, pour réunir les fonds nécessaires à l’acquisition de « La Pentecôte », a lancé l’an dernier une souscription qui se poursuit aujourd’hui encore. Pour l’heure, quelque 130 dons ont été comptabilisés, pour un montant de plus de 11 000 €. 

« Nous espérons vraiment pouvoir financer ce vitrail, alors nous poursuivons notre effort. Chaque don compte, les petits comme les grands », souligne la présidente des Amis de l’église Saint-Martin, Marie-Josée Latko. Conformément aux dispositions mises en place par la Ville, l’acquisition de tout ou partie de l’un de ces vitraux ouvre droit à une réduction d’impôt égale à 60 % du montant du don. Et apporte au donateur la satisfaction d’avoir investi dans le patrimoine local pour les siècles à venir. Au terme de sa restauration complète, l’église Saint-Martin devrait en effet devenir un lieu culturel autant que cultuel. La pierre angulaire, avec la Tour abbatiale, du parcours muséal que la Ville souhaite mettre en place en vue, peut-être, d’un classement au patrimoine mondial de l’Unesco… 

Audrey Huin

 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.