Economie, Entreprises, 28/04/2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

L’industrie 4.0, c’est demain matin !

Pour la dernière édition des Couleurs du Valenciennois, organisée par la CCI Grand Hainaut, le monde de l’industrie était à l"honneur ! Un temps d’arrêt sur l’évolution de l’ère numérique dans les PME comme les PMI avec notamment le témoignage du directeur de l’usine TMMF d’Onnaing.

(Table ronde avec Pierre Gaumeton, journaliste présentateur,  Jean-Pierre de Kerraoul, Emmanuel Delamarre, François Xavier Jette et Luciano Biondo)

(Speed dating en prélude) Le président de la CCI Grand Hainaut, annonce la " der des der " des Couleurs du Valenciennois. " Les moyens de faire du Business évoluent. Un format plus court, plus dynamique sera lancé fin juin sous le format d'un Afterwork ", explique Francis Aldebert. Sur la thématique de la soirée " l'industrie 4.0, c'est l'usine du futur, les process intelligents et les objets connectés avec un impact direct sur la production. " Et pour boucler cette 20ème année, le Grand témoin de cette soirée était Luciano Biondo, le vice-président de la branche française de Toyota à Onnaing. Il se décrit en deux mots " exigeant et bienveillant " et résume une direction de qualité à travers " le management des équipes" et enfin le mot clé " confiance car c'est important pour nos jeunes. D'ailleurs, j'ai eu la chance chez PSA comme chez Toyota que des responsables me fassent confiance ".

Ce retour de vécu s'est construit sur le long cours. " J'ai commencé sur une chaîne de montage, j'ai gravi tous les échelons jusqu'à la direction d'une usine ", explique l'homme fort de Toyota France. Au passage, il n'oublie pas de tacler la sacro-sainte méthode de recrutement  à la française ", ne pas obtenir un diplôme d'ingénieur est une tare en France. Regardez la première phrase de l'article du journal Le Monde, elle signale cette carence… ! " Toutefois, les choses bougent également dans le domaine, la vision anglo saxonne pose pied, peu à peu, sur le sol français donnant plus de valeur aux compétences et à la valeur d'intégration sociale plutôt qu'au diplôme stricto sensu.

Un parcours pour prendre les rênes du site d'Onnaing avec la production de la célèbre Yaris sortie en 2001. Elle fête ses 15 ans avec 3 980 salariés, une Yaris Hybride, un modèle pour le continent Nord américain mais Luciano Biondio est un spécialiste du challenge. " Il faut emmener les équipes vers un projet. Celui que je porte est d'atteindre les 300 000 voitures par an avec deux modèles différents à l'assemblage. Un seul modèle constitue toujours un danger. Le regard, au Japon, sur cette initiative change peu à peu. j'ai bon espoir pour réussir ce challenge !" Pour mémoire, le record de production annuelle était de 270 000 exemplaires en 2007.

La surveillance en voiture

La PME IRIS France a fait le buzz avec sa voiture de surveillance unique en son genre. " Elle est 100 % électrique et roule à 25 kmh mais son habitacle peut s'élever à 3, 50 mètres. Elle est parfaitement adaptée à la surveillance des foules pendant des manifestations, lieux sensibles etc. ", explique François Xavier Jette.

Dans les cartons depuis 2009, la difficulté majeure pour ce modèle innovant fut " l'homologation aux normes européennes " et par suite d'emprunter un axe routier… Cette première étape franchie, des marchés s'ouvrent et notamment ceux de la Police Nationale voire Municipale " j'espère dans 5 ans produire 1 000 véhicules par an", conclut François Xavier Jette.

Certes, les dimensions de production sont sans comparaison entre Toyota et Iris France mais pour ces 2 aventures industrielles, les challenges sont aussi forts en terme de management.

L'impression personnalisée

 Jean-Pierre de Kerraoul, propriétaire du Groupe de presse L'observateur avec près de 15 éditions, a investi dans une rotative numérique. " L'idée est de publier un contenu personnalisé. Nous n'imprimons pas des centaines de milliers d'exemplaires mais des milliers donc l'important est un contenu adapté à son lecteur. "

Dans cette optique,  Jean-Pierre de Kerraoul a créé une société, DIGITAPRINT, afin d'acquérir cette fameuse rotative numérique " un coût de 6 millions d'euros, une somme très conséquente pour une entreprise familiale ", explique-t-il. L'avenir avec un contenu papier très très sectorisé voire des " annonceurs en phase avec vos attentes et besoins ", poursuit-il. C'est extrêmement innovant et l'avenir révèlera l'accueil du lectorat ! Par contre, ce qui constitue une certitude est que le journal papier comme il y a 30 ou 40 ans n'a qu'un seul chemin possible, le cimetière !

Rubika connecté

Bien sûr, la structure d'accueil des écoles Rubika incarne l'ère numérique aujourd'hui et demain. Outre son nouvel écrin de la Serre Numérique, un site sur Pune en Inde, un pied sera posé sur Montréal dès le mois de septembre avec un site de Rubika " car les besoins en formation sont énormes ", explique Emmanuel Delamarre. Une métropole canadienne où Ubisoft représente 3 000 salariés !

Jeudi soir, le temps était de parler de l'objet connecté et de son mariage avec l'industrie. " Sur une chaîne de production automobile, un agent peut vérifier sur des google glass le stock de la pièce posée, sa validation etc. " une innovation répondant au besoin d'efficience industrielle. Autre sujet prégnant, la table digitale. On connait la table tactile mais aujourd'hui elle peut avec des objets connectés modéliser un espace, une architecture etc.. " Une usine Toyota occupe 40 % d'espaces en moins et produit le même nombre de voitures. La contraction des espaces pour diminuer le coût de production devient la norme et nous sommes une référence ", précise Luciano Biondio. Aucun doute que la méthode du flux tendu en terme de stockage, si pronée par Toyota, va prendre encore plus d'ampleur avec une gestion " juste à temps connecté " !

Une soirée de qualité partagée avec d'autres entreprises, d'autres acteurs économiques du quotidien, auditeurs d'une soirée avec le même lendemain, le même objectif, le développement économique du Grand Hainaut, le numérique c'est magique mais l'échange les yeux dans les yeux, c'est pas mal non plus !

Daniel Carlier







 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.