Portrait, Vie sociale, 02/03/2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

L’Etat au coeur du moteur sociétal dans le Valenciennois

Le sous-préfet Thierry Devimeux, 5 mois après son arrivée de la Réunion, a tenu son premier point d’étape sur l’action de l’Etat dans son arrondissement. Une analyse globale avec les marqueurs faibles et les points forts du Valenciennois où la puissance publique est attendue, parfois trop, à travers une action salvatrice.

Le sous-préfet et sa famille sont surpris positivement par le Valenciennois car l'éternel discours " comment voulez-vous aller là bas ?" n'a pas manqué lors de l'annonce de son nouveau poste. Toujours un délice pour les locaux d'entendre le regard extérieur mais il demeure une réalité persistante pourtant " les personnes sont accessibles, il y a beaucoup de choses à découvrir et l'Etat est attendu et respecté ", entame Thierry Devimeux. Il note un point faible criant " c'est le manque de confiance. C'est un territoire qui a un label Unesco et nous ne voyons même pas un panneau ! Pourtant, le Valenciennois est un bouillon de culture, il se passe toujours quelque chose. Il faut une stratégie de marketing pour traiter de l'attractivité du Valenciennois ", entame Thierry Devimeux.

Sur un territoire dense comme le Valenciennois, toute la palette des problématiques prend une dimension chiffrée impressionnante, rien n'est à écarter " tout est lié " !

L'emploi et l'employabilité

Avec un taux de chômage de 15,8%, soit 2 points au dessus de la moyenne régionale, également 2 fois supérieure à la moyenne nationale, l'arrondissement traverse une situation tendue sur l'emploi depuis la crise de 2008. Pourtant et c'est tout le paradoxe, évoquer le Valenciennois revient souvent à présenter une terre industrielle " avec des grandes signatures européennes voire mondiales ", précise le sous-préfet.

Un constat allant de pair avec une insuffisance de formation " L'entreprise Toyota indique qu'elle a épuisé son bassin d'emploi…Sur ce territoire, le constat est que les demandeurs d'emploi sont peu mobiles ", ajoute-t-il. L'employabilité est de facto une nécessité pour tous les demandeurs d'emploi car il existe des secteurs avec des offres non pourvues. Dans l'industrie jusqu'au PME en passant par l'artisanat, il existe des carences de formation. Il faut anticiper les besoins des entreprises comme cette formation " prévues pour le futur Grand Hôtel du Hainaut. Sur les 55 emplois, il est important que ces postes soient pourvus sur le territoire. "

Face aux inquiétudes dans les grandes entreprises comme Vallourec, le dialogue s'est mis en place avec les sous-traitants totalement tributaire d'un seul client : " 15 sont concernés directement. De fait, elles sont agiles et nous les aidons à réfléchir sur une diversification de leur clientèle ", précise Thierry Devimeux.

Dans le domaine ferroviaire, pour Alstom et Bombardier, l'année 2017 s'annonce comme un creux en terme de charge de travail " nous préparons ce passage difficile avant la reprise de production en 2018/2019 "  avec tous les outils comme le chômage partiel etc.

Bien sûr, l'Etat est un acteur avec le mise en place de 3 500 emplois aidés " c'est un point de chômage ", remarque Thierry Devimeux.

Enfin, le service civique est devenu universel le 01 juin 2015. Cette nouvelle mouture a donné un coup de booster aux demandes des jeunes éligibles (16 à 25 ans) et " nous organisons une réunion d'information le 09 mars prochain à destination des collectivités locales. " Pour mémoire, seules les communes de Valenciennes et Denain ont demandé des agréments afin de pouvoir accueillir des jeunes en service civique. Deux sur près d'une centaine de collectivités, il y a une légère marge de progrès...

La commande publique innovante

Sujet corollaire au déficit d'emplois sur un territoire, la commande publique se doit d'être de qualité. " Aujourd'hui, le mieux disant est trop souvent assimilé au moins disant, c'est une erreur ", assène le sous-préfet. Une commande publique mieux ciblée est un élément sine qua non d'une dynamique économique d'un territoire. La mondialisation, c'est bien, la localisation de la commande publique, c'est mieux !

Nouveauté dans ce domaine très normé, " la commande publique inversée ". En effet, l'Etat propose une thématique " et les entreprises présentent leurs solutions parfois innovantes. "

La cohésion sociale

" Tous les indicateurs sociaux sont inquiétants, santé, illettrisme, paupérisation… La réponse de l'Etat se traduit à travers le politique de la ville et l'ANRU ", commente le sous-préfet.

Sur les terres du père fondateur de l'ANRU, Jean-Louis Borloo " on s'aperçoit que les quartiers fonctionnent."  Pour autant, c'est l'accompagnement humain qui est nécessaire " avec une dotation de 1,3 Millions d'euros à Valenciennes Métropole et 1,7 millions d'euros pour la Porte du Hainaut avec un nouveau périmètre éligible. "

Et la prise en compte du facteur humain commence le plus tôt possible. En effet, le décrochage scolaire est à surveiller dès l'école primaire. Dans cette optique, un dispositif depuis 2011 est en place avec " 8 adultes relais couvrant 10 communes sur le Valenciennois. Il sont en contact avec les directeurs des écoles communales et vont à la rencontre des parents dès les premières absences ", explique le sous-préfet.

Autre corde très sensible sur ce territoire, la thématique de l'habitat indigne demeure une réalité. L'ensemble du Hainaut est concerné et pas seulement le corridor minier. Depuis une dizaine d'année, le ministère public est très sévère avec les marchands de sommeil " et je collabore très bien avec le Procureur de la République " sans oublier toute l'attention à porter aux résidents pour lesquels " nous trouvons des solutions de relogement "

Autre sujet facteur de cohésion sociale, les aires pour les gens du voyage, un sujet de discorde revenant à chaque élection municipale. " La loi ne sanctionne pas la municipalité ne remplissant ses obligations concernant les aires d'accuei ", constate Thierry Devimeux. Seule marge pour l'Etat, la procédure administrative d'expulsion, plus rapide que la judiciaire, est accordée uniquement aux communes en règle sur cette thématique ! Il existe 100 places actuellement (56 CAVM, 44 CAPH) sur l'arrondissement. " Néanmoins, il demeure une centaine de caravanes sans emplacements. Pourtant, ils le disent, ils sont du Valenciennois, les enfants sont scolarisés ici. En fait, ils sont sédentarisés sur le Hainaut." Deux projets sont prévus en 2016, un sur Onnaing avec 32 places et un sur Wallers/Raismes pour 24 places.

Enfin, la cohésion sociale est indéniablement liée à l'accessibilité des PMR (Personnes à Mobilité Réduite) aux différents ERP (Etablissement Recevant du Public). " Globalement, la discipline des gens du nord fait que l'obligation d'accessibilité est respectée ", souligne le sous-préfet.

Le monde agricole

Les racines de Thierry Devimeux sont dans le monde agricole et il tient à préciser " que je suis issu du Ministère de l'Agriculture et détaché au Ministère de l'intérieur. Les agriculteurs du Valenciennois sont venus rapidement me solliciter. Je vais organiser des réunions entre les producteurs et la grande distribution, très nombreuse, sur le Valenciennois ", indique le sous-préfet.

Les dotations

Refrain entendu et permanent au sein des hémicycles locaux, la baisse des dotations de l'Etat fragilise tous les budgets. La moyenne est de -4,5% sur le territoire car " à force de vivre à crédit, il faut un jour partager l'effort. "

Néanmoins, deux dispositifs sont en vigueur : Le DETR (Dotation d'Equipement en Territoire Rural) est destinée aux communes rurales, il est abondé à hauteur de 1,5 millions d'euros et concerne, selon des critères précis, 75 communes sur 82 sur le Valenciennois.

Autre outil, le FSIL (Fonds de Soutien à l'Investissement Local), est, pour sa part , voué aux rénovations thermiques, à la redynamisation des centres-bourg, réfection des voiries etc.  " J'espère que les communes vont envoyer leurs dossiers et rafler la mise ", ajoute Thierry Devimeux.

Un oeil 2015 sur la sécurité

Si le constat, chiffres à l'appui, est que le Valenciennois n'a jamais été une zone de forte délinquance. Ce bilan 2015 met en exergue une hausse significative des cambriolages que ce soit en zone police ou zone gendarmerie.

Pour un travail de fond sur le ravageur sentiment d'insécurité, la multiplication des CLSPD sur le Valenciennois mais également les conventions " Participation Citoyenne " que le territoire consomme à profusion.

En bref :

Pour les nouvelles dispositions d'accueil relatives à la délivrance des cartes grises, le lien suivant :

www.va-infos.fr/index.php/sections/breves/ouverture_des_guichets_cartes_grises_en_sous_prefecture_de_valenciennes

On l'a compris, Thierry Devimeux démarre au quart de tour sur tous les sujets...

Daniel Carlier










 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.