Transport, 23/06/2016

Comité syndical du SITURV du jeudi 23 juin 2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le SIMOUV efface des tablettes le SITURV

Devant une faible présence des élus, changement de nom avec l’adoption de l’appellation SIMOUV, changement de grille tarifaire couplée avec une réduction du service public…, les délibérations votées par le comité syndical, le 23 juin 2016, marqueront une étape décisive pour le transport public du Valenciennois.

Le SIMOUV parie sur une hausse de la fréquentation

Comme délibération symbolique et bien plus encore, un vote est intervenu afin de valider un changement de nom évident depuis la fusion entre le SITURV et le SIPES, le 01 janvier 2014, en phase avec la loi NoTRE. Après quelques résistances internes sur le sujet mais également des DSP en cours " nous ne pouvions pas modifier notre appellation. Aujourd'hui, je vous propose le nom suivant SIMOUV  (Syndicat Intercommunal de Mobilité Organisatrice Urbaine du Valenciennois)", indique la présidente. Une proposition votée à l'unanimité.

En introduction, Anne-Lise Dufour a exposé de nouveau la problématique de la gratuité du transport scolaire. " Certains comités syndicaux de transport public ont décidé de faire payer, aux familles, un montant de 200 à 400 € par an pour le transport des collégiens. Notre syndicat a décidé de prendre à sa charge cette somme de 1,5 millions d'euros afin de poursuivre cette gratuité pour le transport scolaire !" Bien sûr, cette somme engagée a des conséquences pécuniaires directes. Sur son budget, le SIMOUV réduit la voilure à plusieurs niveaux. En premier lieu, la fin du tarif booster très attractif pour les jeunes. Ensuite, la réduction de nombre de kilomètres parcourus à travers une nouvelle plage horaire au démarrage et en fin de journée mais aussi avec une aire de retournement du coté de la station " Vosges " ! "

Cette réduction " se fera sans casse sociale. Par contre, la baisse des subventions demandées aux agglos ne se produira pas car nous anticipons cette réduction de service public de transport ", poursuit Anne-Lise Dufour.

La nouvelle grille tarifaire...

1,5 millions d'euros sont financés par le SIMOUV pour l'année scolaire 2016/2017. L'impact direct est le changement du logiciel tarifaire afin de proposer un coût  incitatif et notamment à la jeunesse. " La RATP DEV, très rompu à des changements, fait un pari sur une hausse des abonnements à travers une réduction du tarif pour les moins de 26 ans ", déclare la présidente. Sans oublier une recrudescence des contrôles " avec un objectif important de la réduction des fraudes. "

- Collégiens et lycéens : S'ils habitent à plus de 3 KM, un aller/retour est pris en charge, par jour, par le SIMOUV pour un coût initial de dossier + carte de 20 €.

- Moins de six ans, c'est gratuit

- La nouveauté, un nouvel abonnement ( en remplacement de Booster) pour les jeunes de 6 à 26 ans quel que soit le profil de l'usager. La pass MOUV et l'ELITE MOUV, un tarif boursier et non boursier abaissé, tous ces coûts sont à découvrir sur le nouveau site internet de www.transvilles.com

La philosophie du nouvel exploitant est  simple " RATP DEV fait le pari d'une hausse de la fréquentation. Plus d'abonnements donc moins de fraude, c'est une inconnue !", explique la présidente en réponse à Laurent Degallaix inquiet sur l'impact financier de cette nouvelle grille.

Le bémol

La prise en charge par le SIMOUV de cette gratuité du transport des collégiens " est provisoire. Elle ne concerne que la période scolaire 2016/2017. En effet, dès le 01 janvier 2017, la région Haut de France prend la compétence transport et scolaire au 01 septembre. Nous pouvons sortir par le haut via le SMIRT (Syndicat régional de Autorités de Mobilité de Transports). La présidente et Pascal Vanhelder défendent cette position au sein de ce syndicat ", indique Eric Renaud, le vice-président aux finances.

Autre donnée importante, le 01 janvier 2017, des nouvelles modalités " vont intervenir pour la taxe Versement Transport. Aujourd'hui, les activités économiques de 11 salariés la payent. En 2017, beaucoup d'entreprises seront exonérées de cette VT et de fait nous aurons moins de recettes ", ajoute-t-il.

En clair, la discussion " n'est pas close ", conclut Eric Renaud.

Enfin, Fabien Thiémé rappelle que " cette gratuité assurée, avant, par le Conseil général était une fierté. Certains départements ont décidé de faire "banquer" les familles. Notre décision est un signe fort envoyé à la jeunesse sans oublier que les agglos contribuent au SITURV et qu'indirectement ce sont les contribuables. "

Daniel Carlier



 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.