Manifestation, Urbanisme, 18/04/2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le président de Valenciennes Métropole sur la terre des Marlitrons !

La commune de Marly a eu l’honneur de bénéficier de la première visite officielle de Laurent Degallaix, nouveau président de Valenciennes Métropole depuis le 18 janvier 2016. En compagnie de Fabien Thiémé et de son équipe d’adjoints, l’édile de Valenciennes a fait le tour des chantiers structurants pour la commune de Marly, un enjeu de taille pour les deux collectivités (visuel au sein de la Maison des Associations).

En propos liminaires, Laurent Degallaix précise qu'il fera le tour des 34 collectivités locales de l'intercommunalité d'ici fin mai " j'ai besoin de voir concrètement  les projets au sein de chaque commune. "

Pour cette entame d'un itinéraire de projets à venir, Fabien Thiémé a d'abord voulu mettre en exergue le projet de la zone d'extension des crues. Compétence officielle importée par la loi NoTRE, la gestion des " inondations " est déjà un sujet connu sur le Valenciennois. Juin 2007 sur Estreux et juillet 2014 sur Maing, deux inondations qui ont marqué les esprits des populations et des maires concernés. Le maire de Marly a récupéré cette compétence, via sa vice-présidence, au sein de Valenciennes Métropole. Dans cette optique, sur Marly en amont du Moulin Souverain, une " intervention est prévue sur le lit de la Rhônelle,  5 500 M3 seront déplacés ", souligne Christian Hanquet, élu délégué à l'environnement.

Ce projet fera l'objet d' une étude pour une réalisation fin 2018, début 2019, un chantier important pour un montant financier de 1,3 millions d'euros partagé entre l'Agence de l'Eau, l'ADEME et le FEDER.

La voie ferrée

Située derrière le Stade du Hainaut, l'ancienne voie ferrée constitue " un des dossiers les plus importants pour notre commune", précise le maire de Marly. Une voie routière en lieu et place de cette voie ferrée sur 1,8km reliant la Route d'Aulnoy (derrière le stade de foot) et la rue Jean Jaurès non loin du quartier des Floralies. Un projet stratégique situé derrière le quartier de la Rhônelle avec à terme (2020) 600 nouveaux logements. Une mixité complète est assurée dans ce quartier champignon dont " le premier coup de pioche fut en 2010. Des livraisons de logements sociaux, via GHI, interviendront en 2016. Le dernier programme est privé avec 90 logements par le promoteur Edouard Denis ", précise l'adjoint à l'urbanisme.

Le président de Valenciennes Métropole a répondu favorablement à cette doléance. " C'est la première demande de Fabien. Ce chantier est programmé dans notre PPI et nous avons déjà budgété 1,3 millions d'euros."

L'EPF est déjà intervenu sur cet axe urbain et " nous trouverons un terrain d'entente avec la commune pour du foncier contre notre participation voire autre négociation en bonne intelligence. "

La Briquette

Les derniers logements d'une grande vétusté, non pris en compte par l'ANRU, sont sur la Briquette à Marly. D'ailleurs, une soulte de 350 000 € dédiés à l'ANRU sera affectée à la fameuse voie ferrée évoquée plus haut. Par contre, pour mener à terme cette démolition/reconstruction de presque 100 logements, le Plan National de Rénovation Urbaine et la Région seront les financeurs de ce chantier indispensable. Le décalage entre les nouveaux habitats du quartier voire celui de la Rhônelle est énorme, c'est un chantier urbain et humain ultra prioritaire. Sera-t-il assuré en totalité durant cette mandature ?

Salle Dumont

Petit à petit, cette salle des sports très fréquentée par les jeunes marlysiens est rénovée. Une partie de la toiture a déjà été revisitée mais l'urgence " ce sont les vestiaires, sanitaires et assainissement de cette salle ", indique Fabien Thiémé. Clairement, l'état est assez pathétique au point que le maire de Valenciennes s'exclame " je sais sur quel projet je vais mettre une partie de ma réserve parlementaire (15 000 €) " Par ailleurs, 5 000 € seront donnés pour les subventions aux associations. 

" Le coût estimatif est évalué entre 400 000 et 500 000 € avec des subventions du CNDS (Etat), le Conseil départemental, la région et la commune ", souligne M.Bernard Evrard, l'adjoint aux travaux.

Voilà un florilège, non exhaustif, des chantiers de la commune de Marly ; ils sont nombreux et la majorité municipale de Marly a besoin du soutien financier et logistique de Valenciennes Métropole pour respecter son programme de campagne 2015, Pour sa part, Laurent Degallaix doit asseoir sa nouvelle présidence avec l'appui des grandes communes (10 000  habitants et plus) comme Marly, Anzin, Condé-sur-l'Escaut et Vieux-Condé, c'est gagnant-gagnant. Les Marlysiens seront peut être les grands bénéficiaires de cette entente cordiale !

Daniel Carlier

 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.