Associations, Economie, Entreprises, 21/03/2016

3ème Etats généraux du commerce le 21 mars 2016 à Valenciennes

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Le commerce sort son ” Arsenal ” sur Valenciennes !

Ce lundi matin, la 3ème réunion des Etats généraux du commerce s’est déroulée au sein de l’Hôtel de Ville de Valenciennes. Un point d’étape sur les avancées en cours dans le monde du commerce et des projets structurants de la commune voire du SITURV (visuel Laurent Degallaix, le maire, et Monique Guilbert, vice-présidente de la nouvelle Fédération des Commerçants et Artisans de Valenciennes).

Cette manifestation s'est clôturée par la signature d'une convention entre la ville de Valenciennes, la CCI Grand Hainaut et la toute nouvelle Fédération des Commerçants et Artisans de Valenciennes. " Nous avons un intérêt commun à ce que tout fonctionne. Nous sommes ensemble devant les difficultés. Par contre, il est important de porter un message positif, à l'extérieur et surtout devant les clients ", souligne le premier magistrat de Valenciennes.

Retour sur une matinée commerciale bien remplie...

Une nouvelle fédération !

La première nouvelle de taille concernant le monde du commerce est la mise en musique d'une Fédération des Commerçants et Artisans de Valenciennes dont les statuts sont déjà déposés en Sous-Préfecture de Valenciennes. Le président de cette nouvelle association est Marc Michel, opticien de son état, avec comme co-présidente Monique Guilbert, déjà présidente des Boutiques de Valenciennes.

L'objet de cette nouvelle union est de dynamiser l'ensemble des unions très nombreuses sur la ville-centre. Certaines avec quelques adhérents ont peu de moyens mais elles pourront s'appuyer sur une structure plus solide et porteuse de projets d'animations structurantes pour le commerce, la liste des unions est longue pour une commune de 43 500 habitants : Boutiques de Valenciennes : Association Rue St Géry, Association rue de paris, Association rue de la Paix, association rue du Quesnoy, Association les Wantiers, Associatio Rue de Famars, Association Quartier Gare, Association Place St Nicolas, Association rue de Lille et bien sûr l'association des commerçants au sein du Centre Place d'Armes.

Marc Michel précise également les contours de cette création : " La ville de Valenciennes, comme la CCI Grand Hainaut, voulait une seule représentativité pour l'ensemble des commerces de Valenciennes. Nous espérons que toutes les associations de quartier vont adhérer à cette fédération. Toutefois, un commerce indépendant peut adhérer (obligation juridique) mais la cotisation va de 350 € à 3000 €. Il est clair que nous conseillons à un commerçant de se rapprocher des associations existantes."

Pour sa part, Monique Guilbert, la co-présidente de cette nouvelle Fédération énumère les 4 premières opérations sur lesquelles la Fédération va porter son effort. " Tout d'abord, dès la semaine prochaine, le vendredi 01, samedi 02 et dimanche 03 avril avec la Braderie de Printemps, une opération déjà très reconnue. Ensuite, une nouveauté avec le " Dancing Party " les 27 et 28 août en même temps que le carnaval. En l'occurrence, une pagode sera située sur la place D'Armes afin de collecter des vêtements pour une association caritative. En retour chaque donateur recevra des bons d'achats chez les commerçants de la Fédération. Ensuite, la 3ème manifestation, la pré-braderie et la Braderie traditionnelle de Valenciennes mi-septembre puis le Black Friday du 25 au 27 novembre afin de faire 3 jours de promos détonnantes. "

Commerce connecté

Didier Rizzo, élu en charge du commerce de proximité à la CCI Grand Hainaut, a expliqué l'état d'avancement d'une plate forme connecté regroupant 7 zones de chalandise dans le Hainaut Cambrésis. " La problématique du commerce de centre-ville n'est pas propre à Valenciennes. Pour surmonter ces difficultés, il faut se fédérer et nous sommes allés voir des unions commerciales qui ont réussi comme à Roanne et au Puy en Velais ", explique-t-il.

La traduction concrète en ligne sera la sortie, fin 2016, d'un espace connecté partagé " type Amazone de proximité " réservé au Hainaut-Cambrésis. Avec 7 zones de chalandise, les commerçants seront geolocalisés pour chaque utilisateur de cette plateforme d'achat.

La phase de test devrait se faire prochainement sur la ville de Valenciennes.

Les chantiers ville de Valenciennes

Comme dans chaque localité, la collectivité est un acteur majeur favorable, ou pas, du tissu commercial local. Le foncier urbain est par suite totalement imbriqué dans une lecture commerciale dynamique ou complètement atone.

La Friche Match

Verrue urbaine en centre-ville, Place du Général de Gaulle, la fermeture de cette galerie commerciale a construit de fait un site immobilier délabré, une véritable pollution visuelle ! " Nous envisageons un projet de rue traversante avec des logements et des commerces jusqu'au site de l'Arsenal, non loin du futur Grand Hôtel du Hainaut inauguré en septembre 2016. Ce projet, baptisé-Passage de l'Arsenal, sera porté par GHI, entre autres ", explique Guy Marchand, le 1er adjoint de la ville. Comme il le souligne lui même, une démolition est envisagée au premier semestre 2017 pour une inauguration en 2019 " avant la fin du mandat, soit mars 2020… "

Autre dossier de taille, l'imposante Caserne Vincent où se joue une bataille juridique féroce sur la propriété foncière puisque " la ville a découvert, il y a peu, qu'elle était propriétaire d'une partie de ce site. Le négociations sont avancées. Il y aurait également des commerces et du logement et surtout un espace pour 500 places de stationnement ", ajoute-t-il Même en réservant des places aux habitants d'un logement, cela laisse une réserve de parking cruellement manquante, en centre-ville.

Sur la rue de Lille où " il ne reste plus que 70 habitants car nous constatons l'inaccessibilité des logements aux étages ", souligne Guy Marchand ; une obligation de ravalement de façade passera au Conseil municipal (en mai probablement). Des soutiens financiers par la ville et par Valenciennes Métropole seront possibles mais les propriétaires auront deux ans pour effectuer ces travaux.

A noter, l'application de la taxe locale sur les espaces commerciaux vacants plus de 3 ans.

Ensuite, sur les aménagements fonciers, le maire, arrivé en fin de réunion, n'a pas dit son dernier mot sur plusieurs arlésiennes locales. La fameuse pépite du Passage de la Paix (Place de la gare SNCF), fleuron du commerce des 30 glorieuses, serait sur le chemin d'une réhabilitation. Une nouvelle à prendre avec réserve tant le dossier est " indémerdable " pour citer Dominique Riquet. Pour le reste, celui qui n'essaye pas est sûr de ne pas y arriver...

Ensuite, le trop méconnu Mont de Piété, près de la Place Verte, serait également un potentiel " Musée de la dentelle", souligne le maire. Affaire à suivre également, il est recommandé de découvrir ce site et notamment l'arrière de ce Mont de Piété durant les journées du patrimoine, c'est tout simplement bluffant !

Pas évoqué durant cette réunion, le site de l'hippodrome demeure désespérément délaissé de tous. Certes, le clos et le couvert furent assurés par la municipalité mais cette salle de concert, des années du milieu du XXème siècle, mérite un autre sort que l'oubli total.

Voilà pour les projets bâtis qui font partie intégrante d'une nouvelle dynamique d'attractivité des touristes et par ricochet de l'économie locale.

Le SITURV

Sous la houlette de Pascal Vanhelder, vice-président au SITURV, la situation du stationnement a été abordée. Parking payants ou pas sur les boulevards, le débat fait toujours rage au sein des commerçants.

Par contre, on peut s'appuyer sur des constats clairs : " Au nombre de 5, les P+ R sont sous-utilisés. Nous allons à la fois en supprimer et concentrer notre effort sur les existants en renforçant la sécurité et l'attractivité ", explique Pascal Vanhelder.

Autre axe de progrès pour les déplacements des habitants, un plan vélo plus massif. " Nous sommes un des très rare territoire où la voiture à gagner encore du terrain, de 58% à 62%, si nous ne changeons rien. Nous risquons la congestion totale. A Valenciennes, il y a 45 000 entrants en voiture chaque jour ", indique-t-il.

Dans cette optique, le SITURV va organiser le développement du vélo sur le territoire : " Une boutique à vélos (réparation, location ) sera mise en place près de la gare SNCF. Ensuite, un plan global de création de pistes cyclables est prévu. Nous voulons passer de 2% de cyclistes, voire moins que cela aujourd'hui, à 4%. "

Daniel Carlier














 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.