Manifestation, Religion, Vie sociale, 28/09/2014

Inauguration de l'église de St Vaast à Wallers le 28 septembre 2014

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

Du feu à la lumière pour l’église St Vaast de Wallers

8 ans, une éternité avant que les paroissiens puissent de nouveau profiter de leur lieu de culte. Au cours d’une messe d’inauguration de l’église Vaast puis des discours au sein de la grande Dimière, les habitants ont mesuré la difficulté de cette réhabilitation extérieurement de qualité et époustouflante intérieurement (Visuel à l’entrée de l’église et vidéo en bas de l’article).

Si les rénovations lourdes d'églises ne sont pas rares sur le Valenciennois, cette réhabilitation intérieure, pleine de modernité, de lumière avec une véritable signature architecturale, a surpris chaque visiteur du jour. Des vitraux contemporains, des éclairages au design épuré, la fameuse voie lactée, un mobilier sobre en attendant les pièces classées en cours de restauration, l'admiration était oeucuménique. Une messe d'une heure environ donnée par Monseigneur Garnier, en présence de Jacques Legendre, sénateur, Alain Bocquet, président de la CAPH et député-maire, Françoise Polneck, vice-présidente en charge de la culture au Conseil général, Jean-Claude Dulieu, Conseiller général du canton et bien sûr, le maire de Wallers, le Bienheureux, Salvatore Castiglione au sein d'une église retrouvée et bondée, tout Wallers était là ou tout au moins par la pensée !

Retour de flammes…

Le 05 octobre 2006, 45 minutes de brasier ont suffi pour emporter tout à l'intérieur de cette église, la toiture etc. Pour ceux qui ont vécu cette cruelle journée voire découvert cet édifice dévasté quelques mois après, ce 28 septembre 2014 est véritablement une résurrection. " Dès le lendemain de l'incendie, des réunions et une mobilisation de tous pour ce qui fut mon premier dossier de jeune maire, une vraie école. Quand une église brûle, c'est le coeur de la ville qui s'arrête ", explique Salvatore Castiglione. 

Durant cette traversée du désert pour la ville de Wallers, il faut mettre en exergue le dynamisme du prêtre Jean-Denis Corion. Durant cette période SPF (Sans Paroisse Fixe), l'homme d'église fut le fer de lance d'une dynamique paroissiale jamais démentie. Les mots du maire à son égard : " Mon ami, mon frère, tout simplement merci" prouvent que chaque habitant de Wallers, croyant ou pas, doit beaucoup à cet homme de foi.

Recherche de fonds

Bien sûr, la quête principale dans ce cas de figure est le financement de cette réhabilitation. " Ce n'était pas une rénovation, c'est une reconstruction ", précise la vice-présidente en charge de la culture du Conseil général du Nord. Effectivement, vu l'ampleur des travaux, la question s'est posée " et des moments de doute", ajoute le maire. 

Dans ce contexte, le premier acteur financier fut, quasi immédiatement, la Porte du Hainaut. " Toute la population de Wallers te signifie (Alain Bocquet) sa reconnaissance et sa gratitude. En prenant la maîtrise d'ouvrage de ce chantier, cette réhabilitation fut possible ", commente le maire. A noter également l'engagement du fonds des patrimoines et surtout le Conseil général du nord dont l'engagement doit " beaucoup à la détermination de Jean-Claude Dulieu. L'Assemblée plénière du Conseil général a voté ce soutien financier (2,5M€) à ces travaux le 19 décembre 2011.

Le président de la Porte du Hainaut est, presque, un habitué des cérémonies de rénovations d'églises… " Notre implication dans ce plan église représente un montant financier de 17 876 007 euros. 19 églises ont été financées sous la forme de fonds de concours ou directement ", souligne-t-il. Toutefois, il n'oublie pas de mentionner  son  " choix d'octroyer des prêts à taux zéro en toute illégalité vis à vis de la Chambre régionale des comptes mais j'assume. Ensuite, certains critiquent encore notre politique de rénovation des églises mais là également, tant je serai là, elle sera poursuivie car ces édifices sont à la charge (ceux avant 1905) des communes. Ils deviennent souvent insécuritaires et perdent leur volet culturel et cultuel", ajoute-t-il !

Dans le diocèse de Cambrai

(Monseigneur Garnier) Jacques Legendre, sénateur de Cambrai, a fait le déplacement afin d'apprécier de moment : " Aujourd'hui, c'est la joie et je ne doute plus que les portes du paradis seront ouvertes à 'Alain Bocquet et Salvatore Castiglione…" Enfin, honneur à Monseigneur Garnier, archevêque du Diocèse de Cambrai, qui remercia " Monseigneur Bocquet " pour sa politique engagée en faveur de la rénovation des lieux de culte. Ensuite, il eu le trait d'humour de la journée à travers les mots d'une petite fille en voyant la voie lactée dans l'église St Vaast : " c'est une église décapotable car à travers... on voit les étoiles. "

Daniel Carlier

 

 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.