Associations, Emploi, Justice, 30/05/2016

Assemblée générale de l'AJAR le jeudi 18 mai 2016

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

(AJAR) L’Assemblée générale perd sa ” Boussole ” !

Sur les fonts baptismaux depuis 1975, l’AJAR (Association pour la Justice, l’Accueil et la Réinsertion) n’est plus à présenter tant son action sociétale est visible, tant son rôle de pilier social est évident sur le Valenciennois. Pour autant, elle n’est pas non plus à l’abri des revers financiers voire d’une crise sociale vécue comme un boomerang en interne ( Patrick Beaudoin, président intérim de l’AJAR).

Le jeudi 18 mai 2016, l'Assemblée générale de l'AJAR se tenait dans la Salle Jeanne d'Arc (près de la Place Verte) à Valenciennes. Une AG pas comme les autres car elle était pilotée par un Président par Intérim (Patrick Beaudoin) suite à la démission de Denis Van de Velde, en février 2016, pour raison de santé. Un bilan 2015 avec une baisse des subventions et une hausse des charges de fonctionnement, pas la première association prise dans ce carcan financier sauf que… !

Autant partir de l'épilogue pour comprendre où le bât blesse… Ben, le représentant du personnel déclare " comment avez-vous pu laisser un responsable financier aussi incompétent ? " Le problème vient de chiffres étranges avancés par l'ancien DAF de l'AJAR " Jusqu'en mars 2015, on nous annonçait que les comptes étaient équilibrés tant au niveau de nos services que du restaurant d'insertion la Boussole !", commente Patrick Beaudoin. Il ajoute fort à propos " comment voulez-vous que les administrateurs mettent en doute les chiffres avancés par le responsable financier !". L'AJAR n'est pas une petite association avec 5 000 € de budget annuel qui a égaré la dernière facture friterie de la Kermesse, c'est une structure avec 65 salariés à temps plein voire 130 fiches de salaire avec les CDDI (Contrat à Durée Déterminée d'Insertion). " Un voire deux mois plus tard, nous avons  constaté que nous n'étions plus à l'équilibre mais avec une perte financière très importante en 2015 ", indique Patrick Beaudoin.

La résultante directe

Ouvert en décembre 2014, le restaurant la Boussole, excellemment situé sur la Place centrale d'Anzin, a déposé le bilan en février 2016. Une installation très très peu appréciée par les professionnels de la restauration de l'environnement immédiat…. C'est sûr, l'insertion des plus éloignés de l'emploi n'intéresse pas celui qui bénéficie d'un travail… ! On n'arrivera à rien avec cette logique de repli sur soi !

( Mme Cartigny) Le déficit constaté, en 2015, est de - 165 387 €, trois licenciements économiques et une mutation en interne à la clé. Mécaniquement, entre une situation présentée " équilibrée " fin du premier trimestre 2015 et le résultat final, il y a eu une collecte de données mal réalisée, des chiffres erronées et force est de constater qu'à un échelon, il y a eu une faute lourde de gestion. Cet acte raté financier a mis en péril la poursuite d'une association comme l'AJAR sans une reprise en main drastique des comptes… et une démission du DAF " suite à sa défaillance financière ", indique le président par intérim. Chose faite, sous la houlette de Mme Cartigny, avec une présentation d'un prévisionnel 2016 avec une économie, à minima de 587 000 € voire de 640 000 €. L'état des lieux au premier trimestre 2016 indique un retour à l'équilibre. Intrinsèquement, c'est une économie de 12% sur le budget de fonctionnement.

Pour conceptualiser cet incident financier, il faut rappeler que les administrateurs sont bénévoles. Deux, ils délèguent au directeur, en  l'occurrence Laurent Cappelle, la conduite de l'association conformément à la feuille de route établie par le Conseil d'administration. Un expert-comptable est présent pour vérifier les chiffres voire le rôle essentiel du commissariat pour la sincérité et la régularité des comptes. Voilà les piliers sur lesquels se reposent un Conseil d'administration, il ne va pas vérifier le tiroir caisse et en l'occurrence celui du restaurant d'insertion " La Boussole "…

Là également, Ben le représentant du personnel monte au créneau " quel sera le rôle du Président (prochain ) et celui du directeur. Nous n'avons jamais vu le président durant cette année 2015 malgré nos demandes ", sous-entendant une confusion des genres et une absence mal vécue par le personnel. Une salarié s'exclame " c'est le rôle du Conseil d'administration de se tenir auprès des salariés licenciés… " Là également, la situation est plus complexe " je fais très attention de ne jamais voir des salariés de l'AJAR sans le responsable, le directeur " , souligne Patrick Beaudoin. En filigrane, le message adressé aux salariés est clair, le Président et le Conseil d'administration délèguent à un directeur la mission qui lui est imparti. Ce dernier décline les directives votées par les administrateurs.

Le rapport moral

Tous les chefs de service ont présenté leurs résultats, très positifs, mettant un peu plus en exergue le besoin d'une rigueur budgétaire. En effet, l'AJAR ne peut s'interrompre sans un impact mesurable et évident sur le Valenciennois, ce serait une catastrophe sociale !

Le CHRS et le PAE

Le CHRS (Centre d'hébergement et de réinsertion sociale) et PAE (Point d'Accueil et Ecoute)

Le PAE est dédiée aux individus en errance et et a observé une hausse de 35% des personnes accueillies

Le CHRS, là également, l'activité est en hausse de 18% et notamment 360 dossiers jeunes. 99 résidents furent accueillis en 2015 avec une durée moyenne de 7 mois. L'accompagnement éducatif est très présent avec plus de 182 actions collectives très diverses comme le sport, la culture, la santé et l'hygiène.

L'IAE

Ce service concerne les chantiers d'insertion dans les domaines du bâtiment, les espaces verts, le nettoyage etc. Le public visé bénéficie du RSA socle, du RSA activité voire  sans emploi.

Justice

Sous l'impulsion de Denis Ven de Velde, le périmètre d'intervention de l'AJAR " section Justice " s'étend également au TGI d'Avesnes-sur-Helpe en sus de celui de Valenciennes et de Cambrai.

L'AJAR assure des missions importantes d'accompagnement comme le contrôle judiciaire, les mesures alternatives aux poursuites et des mesures d'investigation à travers des enquêtes rapides de proximité.

Le SAV

Les chiffres de l'aide aux victimes sont éloquents. 2 200 nouvelle victimes (hors d'urgence) dont 746 sur le Valenciennois. Pour le SAVUrgence, cela concerne 986 victimes dont un nombre significatif sur les violences conjugales. Précisément, c'est 56% pour le SAVU, 14% pour le SAV et 15% de l'activité globale de la psychologue…Vous avez dit service indispensable à la population, aucun doute… !

Le Conseil d'administration, partiellement renouvelé, devra procéder à l'élection d'un nouveau président de l'AJAR avant le 30 septembre 2016.

Plus d'infos sur www.ajar.fr

Daniel Carlier

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.