Associations, Entreprises, Environnement, 13/04/2016

Zoom sur la ferme de la famille Boucher à Bellaing

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+

A Bellaing, une ferme en or…méthane

Dans la continuité de la thématique sur le développement durable, voilà une ferme innovante sur la commune de Bellaing ; en effet, la famille Boucher, père et fils ont investi dans la méthanisation agricole avec un succès certain un an après après le début de cette aventure (Silot ou collecteur des produits avant la fermentation).

La méthanisation est une nouvelle énergie renouvelable. Le principe de base est connu depuis longtemps puisque c'est le processus naturel biologique de dégradation de la matière organique en absence d'oxygène. Vous pouvez retrouver ce phénomène naturel dans les rizières voire des marais.

( Générateur d'électricité) La ferme agricole Boucher, à Bellaing, est tournée vers l'élevage laitier avec 120 vaches laitières. La nouveauté de cette méthanisation consiste dans la mise en place volontaire d'un milieu anaérobie. De facto, un cocktail de déchets organiques comme du lisier, de déchets verts, céréales etc. va générer après fermentation un gaz et du méthane en l'occurrence. Ce dernier sert de combustible carburant à un moteur qui génère de l’électricité vendue à EDF. " Nous avons signé un contrat de 15 ans avec EDF pour le rachat de l'électricité produite. Au bout d'un an de cette nouvelle activité, nous pouvions chiffrer notre gain mensuel entre 20 000 € à 22 000 €", explique Dominique Boucher.

En comparaison, l'activité de vente du lait génère 27 000 € mensuel mais : " Le prix du lait était relativement haut en 2014. Une forte baisse est intervenue en 2015, de fait notre activité de production d'électricité est devenue un revenu complémentaire ", ajoute-t-il

(L'installation des outils pour la méthanisation sur la ferme Boucher)

Une énergie écologique liquide et solide

Bien sûr, cette méthanisation constitue un revenu d'appoint voire de substitution selon l'importance des outils mis en place. En aucun cas, elle n'est vouée à changer la destination de l'activité d'un fermier même si son développement est clairement avantageux. " Le coût d'investissement global fut de 1 450 000 € dont 210 000 € de subventions par l'ADEME et 120 000 € d'autofinancement. "

( Groupe des visiteurs avec Dominique Boucher ) Les outils nécessaires sont un silot ou collecteur des produits, un digester pour le processus de fermentation, un autre box de stockage du gaz généré et un moteur pour le transformer en électricité : " Nous mélangeons avec rigoureusement le même dosage, du lisier, des déchets de betterave, de céréales, de tonte de gazon et des produits de l'ensilage (foin). Ces produits restent environ 40 jours dans le digesteur " Dans ces conditions, c'est de l'énergie renouvelable propre et renouvelable.

(Le digesteur) Le résultat est concret. La ferme Boucher injecte 19 tonnes par jour de produits et produit 150 kilos/Watt/Heure. De l'énergie liquide transformée en électricité mais également solide sous forme d'engrais. " La matière solide produite est un excellent produit pour la terre et bien plus performant qu'un classique engrais naturel ", précise Dominique Boucher. Cette ferme agricole veut poursuivre cette expérience écologique mais également économique car l'un ne peut réussir sans l'autre dans le monde économique privé. " Nous sommes en passe d'atteindre  250 kilos/Watt par heure ", précise-t-il

Mais au-delà de l’électricité produite, la méthanisation a surtout des vertus environnementales. elle réduit la quantité de CO2 émise par les effluents d’élevage dans l’atmosphère et limite la quantité de substrats épandus pouvant polluer les sols lorsqu’ils le sont en excès.

Cette démonstration concrète prouve que la performance énergétique est dorénavant un outil de développement économique de son entreprise et pas une utopie pour militant écologique !

Daniel Carlier

 

 

 

vainfos

Print Friendly and PDF


Favoris

Simple, rapide et efficace cliquez pour
ajouter va-infos.fr à vos favoris.

favoris

Recommander

Vous appréciez le média en ligne www.va-infos.fr
n'hésitez pas à communiquer son adresse internet !

Recommander

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la lettre d'information de va-infos.fr en indiquant votre adresse de courriel.